Se repérer dans le temps


Se repérer dans le temps
les évolutions politiques et les personnages clés


L’Egypte devient une République en 1953 : 

République d’Égypte (1953-1958)

 République arabe unie (1958-1971)

 République arabe d’Égypte (depuis 1971)


Depuis se sont succédés 9 chefs d’états : 

  • Mohammed NAGUIB (1953-1954) 

(1901-1984) Il fut le premier président de la République d’Égypte. Il occupa ce poste depuis la proclamation de la République le  18 juin 1953 jusqu’au 14 novembre 1954 où il se voit obligé de démissionner. Il est accusé par Nasser, son premier ministre, d’être trop proches des Frères musulmans, qui sont vus à cette époque comme des dangereux agitateurs de l’ordre social. Il était également favorable à l’idée d’un retour à l’ordre constitutionnel mais contre les tribunaux révolutionnaires, contrairement à Gamal Abdel Nasser

  • Gamal Abdel NASSER (1954-1970) – 14 ans au pouvoir 

(1918-1970) Après une lutte de pouvoir contre ses anciens associés, dont le président Naguib, il prit le contrôle du gouvernement. Un référendum en 1956 permit l’adoption d’une nouvelle Constitution, la première de l’ère républicaine et l’accession de Nasser à la présidence. À la tête de l’Égypte, il mena une politique socialiste et panarabe  appelée nassérisme. Il est aujourd’hui considéré comme l’un des dirigeants les plus influents du xxe siècle. 

  • Anouar EL-SADATE(1970-1981) – 11 ans au pouvoir 

(1918-1981 mort assassiné) Après la mort de Nasser, il est désigné par l’Union socialiste arabe – parti unique – comme candidat unique à la présidence de la République arabe unie. Son élection est entérinée par référendum à près de 90 %. 

→ CES TROIS PRESIDENTS ONT EFFECTUÉ UNE CARRIERE MILITAIRE ET ETAIENT MEMBRES DU MOUVEMENT DES OFFICIERS LIBRES (FONDÉ PAR NASSER) À L’ORIGINE DE LA CHUTE DE LA MONARCHIE EN 1953

  • Soufi Abou TALEB (1981) – Intérim 

(1925-2008) Président de l’Assemblée du peuple (le Parlement égyptien) de 1978 à 1983, il exerce à ce titre les fonctions de président de la République égyptienne par intérim du 6 au 14 octobre 1981 après l’assassinat d’el-Sadate. Il est remplacé par le président élu Moubarak. 

  • Hosni MOUBARAK (1981-2011) – 29 ans au pouvoir 

Vice-président de la République arabe d’Égypte au moment de l’assassinat d’El-Sadate. Il lui succède le 14 octobre 1981 après la tenue d’une élection. Hosni Moubarak reste au pouvoir jusqu’à sa démission contrainte, le 11 février 2011,  conséquence de la révolution égyptienne observée dans Je suis le peuple. En juin 2012, il est condamné en première instance à la prison à perpétuité pour meurtres, mais la justice égyptienne ordonne sa libération conditionnelle en août 2013.

  • Mohamed Hussein TANTAWI (2011-2012) – Intérim 

Le maréchal Tantawi est un militaire et homme politique égyptien. Il est ministre de la Défense et commandant en chef des forces armées égyptiennes de 1991 à 2012. Du 11 février 2011 (démission du président Moubarak) au 30 juin 2012 (investiture de Mohamed Morsi),  il était en tant que chef du Conseil suprême des forces armées, de facto chef de l’État égyptien par intérim.  

  • Mohamed MORSI (2012-2013) – 1 an au pouvoir 

Président du Parti Liberté et Justice, formation politique issue des Frères musulmans, il représente les couleurs de ce parti islamique à l’élection présidentielle qui suit la révolution de janvier 2011. Il l’emporte, au second tour, sur l’ancien Premier ministre Ahmed Chafik avec 51,73 % des voix, et devient ainsi le premier président élu démocratiquement en Égypte et le premier civil à occuper ce poste. Mohamed Morsi est renversé par un coup d’État organisé par l’armée, le 3 juillet 2013, à la suite d’un vaste mouvement populaire protestataire.

  • Adli MANSOUR (2013-2014) 
  • Abdel Fattah AL-SISSI(depuis 2014)

Sources : Encyclopédie Wikipédia


Publicités